Retour aux actualités

2019 (8)

2018 (10)

2017 (12)

2016 (8)

2015 (2)

Danger du monoxyde de carbone

publié le : 12 janvier 2016

Chaque année, le monoxyde de carbone cause près d’une centaine de décès en France. L’hiver dernier, plus de 1 000 épisodes d’intoxication accidentelle domestique au monoxyde de carbone, impliquant près de 3 500 personnes ont été déclarés. L’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes), l’Institut de veille sanitaire (InVS) et la direction générale de la santé rappellent les risques du monoxyde de carbone et les moyens de s’en protéger.

Connaître les sources du monoxyde de carbone pour mieux s’en protéger

Les intoxications au CO sont principalement causées par les chaudières présentant un défaut d’aération ou d’installation, mais de nombreux autres appareils (groupe électrogène, brasero/barbecue,…) utilisant des combustibles fossiles (gaz, bois, fuel ou charbon) peuvent aussi produire du CO. Si les intoxications surviennent principalement à domicile, la plus grande vigilance s’impose également dans les lieux collectifs comme les écoles ou les lieux de culte.

Les conseils

Pour limiter les risques d’intoxication au monoxyde de carbone au domicile, il convient de :

  • avant chaque hiver, faire systématiquement vérifier et entretenir les installations de chauffage et de production d’eau chaude et les conduits de fumée par un professionnel qualifié ;
  • tous les jours, aérer au moins dix minutes, maintenir les systèmes de ventilation en bon état de fonctionnement et ne jamais boucher les entrées et sorties d’air ;
  • respecter les consignes d’utilisation des appareils à combustion : ne jamais faire fonctionner les chauffages d’appoint en continu ;
  • placer impérativement les groupes électrogènes à l’extérieur des bâtiments ; ne jamais utiliser pour se chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, barbecue, etc.

Les effets

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz asphyxiant indétectable : il est invisible, inodore et non irritant. Il se diffuse très vite dans l’environnement et peut être mortel en moins d’une heure. L’intoxication au monoxyde de carbone  se produit après l’inhalation de ce gaz, issu de la combustion des matières organiques dans des conditions d’apport insuffisant en oxygène, ce qui empêche l’oxydation complète en dioxyde de carbone (CO2). Le monoxyde de carbone provoque l’intoxication en se fixant sur les globules rouges (via la respiration et les poumons) et en empêchant ces globules de véhiculer correctement l’oxygène dans l’organisme. Maux de têtes, nausées, vomissements, sont les symptômes qui doivent alerter. Si ces symptômes sont observés chez plusieurs personnes dans une même pièce ou qu’ils disparaissent hors de cette pièce, cela peut être une intoxication au monoxyde de carbone.

En cas d’intoxication, 4 réflexes :

  •  Ouvrir immédiatement les fenêtres et les portes du logement.
  • Arrêter les appareils de chauffage et de cuisson.
  • Sortir à l’air libre.
  • Appeler le 15 ou le 112  et ne pas rentrer dans le logement avant leur arrivée.

EV